Comment combattre la moisissure ?

Comment combattre la moisissure ?

La moisissure peut apparaître n’importe où, et que vous soyez chez vous ou dans les locaux de votre entreprise, ce n’est jamais agréable.

Souvent créée par le manque d’aération ou de température, elle peut aussi apparaître suite à un dégâts des eaux ou une fuite venant de vos voisins.

Mais ne vous inquiétez pas ! Voici quelques solutions pour s’en débarrasser.

1. Le vinaigre blanc

Associé à de l’huile essentielle de Tea Tree, ce mélange vous permettra de vous débarrasser de la moisissure de votre domicile. Efficace si des traces sont au plafond ou au mur, cette solution garantit en plus que les champignons soient détruits grâce à l’huile essentielle de Tea Tree, qui est antifongique.

2. L’alcool isopropylique

Cet alcool concentré à 40% détruira autant la moisissure que les traces d’humidité sur vos murs ou dans votre salle de bain. Appliquez l’alcool sur un chiffon, et tamponnez les zones où les champignons sont présents, avant de rincer à l’eau. Séchez rapidement le mur sur lequel vous avez appliqué cette solution.

Faites appel à un expert en plomberie Blicko !

Nos plombiers ont aussi des solutions pour résoudre ces problèmes de façon rapide et efficace. Si la moisissure est due à une fuite, nous pourrons ensuite régler le problème à la source.

« Si la moisissure est due à une fuite, est-ce à la charge du locataire ou du propriétaire ? »

Cette question revient très souvent et la réponse est simple : c’est l’apparition de la fuite qui définira qui du locataire ou du propriétaire devra prendre les travaux d’humidité à sa charge.

-Si le locataire a créé, de façon volontaire ou non, une situation permettant à la moisissure de se développer, ce sera alors à sa charge de réparer les dégâts liés à ces champignons.

-Si la moisissure s’est développée sans que la responsabilité du locataire ne soit engagée (fuite encastrée ou dégâts des eaux provenant de chez le voisin), ce sera à la personne ayant causé le sinistre (en cas de fuite d’un voisin par exemple) de prendre en charge ces réparations, ou au propriétaire (en cas de fuite encastrée par exemple), voire à la copropriété si le dégât provient d’une partie commune.

Nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram & LinkedIn​

N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez d’autres interrogations, nous y répondrons dans les plus brefs délais !